Rechercher dans ce blog et le site associé

dimanche, juillet 01, 2007

Whisky et caramel: nouvelle réglementation européenne.

Depuis très longtemps les amateurs de whisky savent que la belle couleur vieil or ou ambre de leur boisson favorite est bien souvent le résultat de l'addition de caramel.

Il semble que cette matière n'altère en rien le goût du whisky, et que cela ne serve qu'à lui donner une couleur plus "classique" lorsque les fûts ne sont pas assez actifs pour le colorer naturellement si le séjour du whisky dans le fût n'est pas assez long.
A une époque où traçabilité et santé publique sont des notions dont l'importance est sans cesse grandissante, on aurait pu imaginer que les autorités incluent ces pratiques parmi celles à proscrire.
L'occasion leur en a été donnée lors du récent débat à Strasbourg à propos de la législation sur les alcools.
Cette discussion a donné lieu à quelques modifications dans la législation relative au whisky, destinées principalement à protéger l'industrie contre les contrefaçons et autres vulgarisations du produit.
A ce titre, les nouvelles règles satisfont pleinement la vénérable SWA (Scotch Whisky Association).
Parmi les mesures annoncées, l'interdiction d'aromatiser ou d'ajouter du sucre au whisky. Evidemment, l'ajout de caramel peut dès lors poser problème. L'agent E150 reste cependant autorisé. Ceci tend à confirmer que le caramel ajouté au whisky ne modifie en rien son goût.

Le caramel ou agent E150 est donc le seul additif autorisé. Il est prévu dans la directive européenne qui devrait entrer en vigueur avant la fin de l'année d'obliger les producteurs à indiquer sur l'étiquette la présence de caramel dans le produit. Cela sera nettement plus clair que la pratique actuelle où les producteurs ne faisant pas recours à cette pratique très répandue indiquent "no caramel added" sur leurs bouteilles.
Extrait de la nouvelle législation: "Whisky or whiskey shall not be sweetened or flavoured, nor contain any additives other than plain caramel colouring." On peut avoir un peu de mal à faire la différence entre ajout de sucre (interdit) et ajout de caramel (à base de sucre, mais autorisé)... Enfin, il y a déjà un progrès indéniable par rapport à la situation actuelle. Si caramel il y a, le consommateur doit être mis au courant par l'indication E150 sur l'étiquette de la bouteille.
L'interdiction pure et simple (mais au nom de quoi, si l'additif n'est pas dommageable pour la santé du consommateur) aurait sûrement été beaucoup plus spectaculaire... Pas mal de whiskies en auraient pâli et avec eux pas mal de consommateurs habitués à la couleur de leur boisson habituelle...