Rechercher dans ce blog et le site associé

samedi, mai 12, 2007

Whisky et récompenses: est-ce toujours bien sérieux?

Dans le monde agricole, des tas de médailles sont attribuées aux plus beaux animaux de la ferme. Je n'ai pas beaucoup d'expérience des salons de l'agriculture, mais je crois savoir que les propriétaires de vaches et taureaux les bichonnent, les lavent, les peignent, les astiquent pour les faire briller, leur demandent de faire de beaux sourires, et le plus beau reçoit une médaille et ensuite rentre gentiment à la ferme et attend l'année suivante pour rapporter une nouvelle médaille à son propriétaire. Mais si je n'y connais rien en animaux d'elevage, je me fais une idée des critères utilisés: poids, masse musculaire, forme des cornes, et je ne doute pas que la plus belle bête sort du concours avec la plus belle médaille.
Il semble que dans le monde du whisky, il se passe un peu la même chose. Je pense avoir un peu plus d'expérience avec le whisky qu'avec le bétail, et quand je vois par exemple les résultats des Malt Maniac Awards, je dis "Chapeau bas" De l'excellent travail.
Alors la surprise est grande quand on constate les résultats du concours Whisky Magazine nommé World Whisky Awards . D'autant plus que plusieurs Malt Maniacs faisaient partie du jury. Donc, en principe on ne peut que leur accorder notre confiance...
Et pourtant...
Le titre pompeux et prétentieux de "Meilleur whisky du monde" (oui, vous avez bien lu... Pas le meilleur parmi les 150 sélectionnés, mais carrément le meilleur du monde est:
Talisker 18 ans. C'est sans conteste un bon whisky (même si personnellement je n'ai jamais accroché) mais de là à en faire le meilleur du monde... C'est à se demander si on ne s'en fout pas un peu, du monde! Que dire alors du 25 ans, des quantités d'embouteillages officiels qui sont nettement supérieurs à ce Talisker 18 ans et des quantités de merveilles qu'on trouve chez les indépendants... Mais ils ne devaient pas être invités. Pourtant, ils font bien partie "du monde" eux-aussi.
La première surprise passée, on continue de regarder les whiskies primés:
Aberfeldy 21 ans. Je ne le connais pas et je constaterais avec plaisir qu'il existe de bons Aberfledy. Pas encore trouvé jusqu'ici, mais ma culture aberfeldyesque est assez limitée.

Dans la catégorie 12 ans et moins:
Glen Garioch 8 ans. Là encore, je dois avouer mon incompétence, mais n'ayant pas apprécié trop le 15 ans, j'ai quelques doutes. Il y a bien sûr de merveilleux embouteillages de Glen Garioch, mais qui remontent en général aux années 1970...
Glengoyne 10 ans. Là, il faut arrêter. Parce que celui-là, je le connais. Et c'est de loin le moins intéressant dans la gamme Glengoyne! Le 12 ans cask strength est magnifique, le 10 ans est pitoyable. Retrouver cela sur la liste des awards des meilleurs whiskies... Les bras m'en tombent.
Mais, ce n'est pas fini...
Clynelish Distiller's edition. Il s'agit là d'une de mes plus grandes déceptions de l'année... Un Clynelish fini au Moscatel... Vraiment un mariage contre-nature (à mon humble avis).
Plus loin, dans la liste des Speyside (et après j'arrête, parce que la colère qui m'envahit devient mauvaise conseillère):
Aberlour 10 ans et Aberlour 16 ans, double maturation... Aberlour est une bonne distillerie, mais de là à primer son 10 ans ou son infâme 16 ans (alors que le double maturation 12 ans était excellent) il y a vraiment de l'abus.
Et pourtant, il y avait une belle délégation de Malt Maniacs dans le jury... C'est à n'y plus rien comprendre.
Non, arrêtons ces concours à la noix... N'est-ce pas symptomatique que j'aie appris les résultats de ce grand concours par un mail de Diageo qui m'annonçait que pour la seconde fois en 2 ans, le Talisker 18 ans est le meilleur whisky du monde? Et que mon caviste a été contacté le jour même par le distributeur?
Non, franchement, il faut arrêter de tromper les gens sur la marchandise. Et arrêter d'abuser de la confiance d'experts indépendants à des fins bassement commerciales.
Quels résultats scandaleux! Comment Whisky Magazine peut-il s'associer à ce genre d'inepties? Déjà que Jim Murray est élogieux à propos du whisky australien Great Outback dont tous ceux qui l'ont goûté s'accordent à dire qu'il est infect, et que pour lui le meilleur whisky du monde est le Old Parr blended whisky... Cela lui a coûté le peu de crédit qui lui restait auprès des connaisseurs et amateurs passionnés. Pas besoin en plus de mettre en jeu la crédibilité de Whisky Magazine et des quelques Malt Maniacs qui se sont prêtés au jeu...

3 commentaires:

Kaiser a dit…

l'aberlour 16 ans d'age infame?va t'acheter des papillles mon gars...

jmputz a dit…

Il est bien possible que je n'aie pas de papilles... Reste que j'ai dégusté (et publié des notes à leur propos) plus de 750 single malts. Je suppose que mon aimable détracteur peut se vanter d'une solide expérience également...
Maintenant, il semble que les versions postérieures à celle que j'ai décrite ici et sur le site (et je confirme aue cette version est abolument infâme) soient meillleures, voire même buvable.

Anonyme a dit…

Good dispatch and this post helped me alot in my college assignement. Thanks you seeking your information.